L’anarchie relationnelle est un concept qui consiste à appliquer les principes de l’anarchie aux relations amoureuses. Cela signifie que plutôt que de se conformer aux modèles relationnels occidentaux standardisés, basés sur la monogamie et la hiérarchie, les anarchistes relationnels optent pour un point de vue fondé sur l’autonomie et la communauté.

Le terme a été popularisé par Andie Nordgren dans son essai Tumblr « The short instructional manifesto for relationship anarchy » le 06 juillet 2012. L’essai a été écrit à l’origine en suédois, et a été traduit par Nordgren elle-même. Le terme a été utilisé pour la première fois lors de la convention OpenCon en 2010.

Quels sont les principes de l’anarchie relationnelle ?

L’anarchie relationnelle repose sur quelques principes clés. Voici les points principaux qui font de l’anarchie relationnelle un type de modèle relationnel que quelqu’un pourrait choisir de suivre. Bien sûr, il convient de noter que comme il s’agit d’anarchie, c’est-à-dire d’absence de règles, aucune de ces idées n’est immuable. Elles sont basées sur le manifeste de Nordgren.

Voici une vidéo relatant ces faits :

Absence de hiérarchie

L’un des principes de base de l’anarchie relationnelle est qu’elle n’est pas hiérarchique. Si vous ne savez pas ce que cela signifie, pensez à une relation monogame typique : votre partenaire est souvent considéré comme l’une des personnes les plus importantes de votre vie, à qui vous donneriez la priorité sur vos amis ou vos connaissances. Dans une relation polyamoureuse ou non monogame, les gens ont souvent un partenaire principal.

Cette personne est celle à qui quelqu’un donnerait la priorité sur ses partenaires secondaires ou autres. Cependant, dans l’anarchie relationnelle, il n’y a pas de hiérarchie. Tous les partenaires, s’il y en a plus d’un, sont considérés comme égaux. Et une personne décide par elle-même, sans se baser sur ce que pense un autre partenaire, avec qui elle va choisir d’être.

Communication

Souvent, avant d’être dans une relation engagée, les gens sortent avec plus d’une personne à la fois – mais ils ne disent pas nécessairement aux personnes avec qui ils sortent qu’ils voient d’autres personnes. Dans l’anarchie relationnelle, la capacité à partager ses autres amours est un principe directeur.

Consentement

Le consentement est un élément essentiel de toute relation saine, mais il prend une importance particulière dans l’anarchie relationnelle. Comme il n’y a pas de règles prédéfinies ni d’attentes implicites dans ce type de relation, il est important que les personnes impliquées communiquent clairement leurs besoins, leurs limites et leurs désirs, et qu’elles respectent ceux des autres.

Liberté

L’anarchie relationnelle implique également une grande liberté dans la façon dont on définit et vit ses relations. Il n’y a pas de distinction entre les relations amicales et amoureuses, ni entre les relations sexuelles et non sexuelles. Chaque relation est unique et peut évoluer au fil du temps selon les envies des personnes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *